Trompeuse apparence by Milo Manara

Trompeuse apparence by Milo Manara

By Milo Manara

Show description

Read Online or Download Trompeuse apparence PDF

Best french books

Poupee d'ivoire, tome 7 : La femme lynx

A l'orée du XIIème siècle, Timok le barbare et Yu-Lien sa jeune concubine incarnent l'amour most unlikely. Emportés par leur ardour, ils parcourent les vastes territoires d'Asie Centrale à los angeles recherche d'une liberté qu'il faut sans cesse reconquérir. Après Jugurtha, Lester Cockney, Thomas Noland et bien d'autres héros, Franz signe avec Poupée d'Ivoire une oeuvre specialty et flamboyante où los angeles civilisation chinoise et les guerriers des steppes s'épient avant de s'affronter.

Extra info for Trompeuse apparence

Example text

Voir aussi Marcos Rodríguez (1964), num. 54, 92, 93 et beaucoup d’autres. Sur la gestion des prêts, voir Martín Lamouroux (1988) 49-53. 83 « 3. Quodque si hujusmodi salariis persolutis, praedicti reditus superabundaverunt, illud quod restabit cum aliis pecuniis arcae universitatis praedictae, in fabricandas domos pro quatuor auditoriis juristarum, et tribus theologorum, medicorum et philosophorum, et interim conducendas domos, primo », dans Beltrán de Heredia (1966-67) II, doc. 444, et traduction dans Valero García et Pérez Martín (1990) 139.

Robles Carcedo et L. E. Rodríguez-San Pedro (Salamanca : 1989) II, 63. 47 Particulièrement dans ses articles 1 et 12, dans Beltrán de Heredia (1966-67) II, doc. 444 et Valero García P. , « Pedro de Luna y el estudio salmantino. Aspecto Institucional : su Constitución », dans Stvdia Historica. Ha Moderna VIII (1990) 131-149. 48 En particulier dans ses articles 15-20, dans Beltrán de Heredia (1966-67) II, doc. le campus de l’université de salamanque au moyen âge 23 Tableau 2 : Régime des enseignements et durée des études dans l’USAL au Moyen Âge.

Le campus de l’université de salamanque au moyen âge 27 retrouva sans ressources économiques pour payer les salaires des professeurs et des employés. Face à cette situation de faillite économique, « à cause des tercias que le pape avait enlevées au roi, et avec lesquelles on avait coutume de payer les maîtres de l’université de Salamanque ; et que pour ce motif l’université dépérissait tant qu’il n’y aurait aucun prélèvement pour payer les maîtres, et que cela causerait un grand dommage pour le roi et pour tout le royaume, et plus encore pour l’église et la ville de Salamanque, car une chose aussi noble périrait, et si prestigieuse que l’université », le conseil municipal de Salamanque, en lien avec le chapitre de la cathédrale, décidèrent de demander au roi qu’il « ordonnât de leur envoyer de l’argent pour payer les maîtres cette année et pour que l’université ne pérît pas », et le roi y consentit, ordonnant « que l’on envoie depuis ce territoire douze mille maravédis pour l’université, ce qu’il faudrait pour payer les maîtres cette année ».

Download PDF sample

Rated 4.65 of 5 – based on 22 votes
Comments are closed.